eTerritoire, nouveau réseau des communes

eterritoire

Avec plus de 36.000 communes, 101 départements et 27 régions, la France constitue un millefeuille administratif unique en son genre. Si la vie coule à des rythmes différents selon les territoires considérés, l’exode rural pose néanmoins de sérieuses questions aux maires des petites communes. Las de voir leur boulanger ou leur libraire partir pour des cieux plus cléments, quelques-unes d’entre elles ont décidé de parier sur les nouvelles technologies pour vanter leurs atouts et leurs richesses. Créée par François Chauvin, Olivier Dasse-Hartaut et Jules Dulauroy, eTerritoire entend bien incarner ces réseaux d’un nouveau genre, où petites et grandes communes se retrouvent afin de mettre en avant leur vitalité.

Bonjour François ! Pouvez-vous nous présenter eTerritoire ?

François Chauvin : eTerritoire est le premier site de valorisation des communes et outil d’aide à la découverte des territoires français. Les communes françaises ont de nombreux besoins mais font souvent face à des outils de communication trop locaux pour toucher un maximum de personnes. Nous apportons une solution globale qui permet à chaque commune de pouvoir communiquer dans la France entière sur leurs atouts, leurs besoins économiques et leurs activités culturelles.

Aujourd’hui, des millions d’actifs souhaitent changer de région, d’orientation professionnelle ou sont mutés. Il apparait très difficile pour eux de s’y retrouver et d’avoir un outil web utile qui les informe, les guide et les accompagne dans ce changement. C’est ce que nous proposons avec eTerritoire, les premières clefs de la mobilité : trouver des opportunités et découvrir des communes pour mieux vivre ailleurs !

Quelles ont été les premières communes à participer à votre initiative ? Comment vous rémunèrent-elles ?

François Chauvin : Les premières communes qui nous ont fait confiance sont 21 communes du sud du département de la Vienne (86). Il s’agit des communes des communautés de communes du Civraisien et du Pays Charlois. C’est un territoire très rural (4000 habitants pour 9 communes pour le Pays Charlois par exemple) avec un réel besoin de visibilité dans leur développement économique notamment. Peu de ces communes avaient un site internet et les moyens de communiquer de manière large sur leurs besoins. eTerritoire est apparu comme un excellent moyen de prendre le contrepied des préjugés et de montrer que des territoires ruraux peuvent aussi être à la pointe de la technologie et utiliser efficacement Internet !

Nous avons d’ailleurs bâti l’outil en étroite collaboration avec ces acteurs locaux, qui nous ont donné de très utiles retours d’expérience sur l’utilisation de la plateforme.

Nous proposons aux communes d’adhérer au service via un abonnement annuel qui leur permet :
- d’avoir une page dédiée et de communiquer sur ces atouts (quelles infrastructures dans la commune et à proximité, photos, témoignages…)
- de publier des annonces de besoins économiques (vente de fonds de commerce, location ou vente de terrains, offres d’emploi…)
- de publier leurs événements locaux (brocantes, expositions, loto, théâtre…)

Nous avons actuellement plus de 100 communes adhérentes. Plusieurs centaines d’événements en ligne et plus de 50 annonces économiques ont été postées à ce jour. Et cela en quelques mois seulement !

Du côté des particuliers, qu’est-il possible de faire ? Est-ce gratuit ?

François Chauvin : L’utilisation du site est entièrement gratuite pour l’internaute.

Pour utiliser certaines fonctionnalités, la création d’un compte gratuit est nécessaire.

Ce sont les communes qui gèrent leurs contenus. Par exemple, un professionnel qui vend son fond peut soumettre directement une annonce à sa commune pour validation.

Même procédé pour un organisateur d’événement qui peut simplement soumettre son événement à sa commune.

Chaque internaute peut utiliser les moteurs de recherche pour trouver une commune, une opportunité professionnelle ou un événement local.

Il est possible, une fois inscrit, de contacter les annonceurs ou les communes directement via une messagerie interne. Il est aussi possible d’ajouter en favori des communes, annonces ou événements afin de recevoir des notifications dans son espace personnel.

Qu’est-ce que le comparateur ?

François Chauvin : Actuellement, il apparait bien difficile pour un internaute de connaitre tout ce qui constitue une commune : seulement une commune sur 3 a un site internet, tous ces sites sont différents et très difficilement comparables.

Il nous est apparu pertinent de proposer un outil simple pour comparer les communes entre elles sur des critères objectifs et utiles pour les internautes.

Une commune adhérente possède une page synthétique qui répertorie tous ces critères classés dans 13 catégories : Équipements sportifs, Santé, Transports, Éducation, Café-hôtel-restaurant, Commerces & Services, Lieux de culte, Loisirs, Distance préfecture / sous-préfecture, Qualité du réseau, Sécurité, Services publics, Environnement.

Ainsi, sur un tableau simple, on peut avoir une comparaison entre 2 ou 3 communes. L’idée est de donner les premières clefs aux candidats à la mobilité et de les orienter vers le territoire qui correspond le plus à leur cadre de vie.

Comment vous est venue l’idée d’eTerritoire ? Qui est derrière le site aujourd’hui ?

François Chauvin : L’idée est venue lorsque le village de Jules, un des fondateurs, recherchait un nouveau boucher. La mairie était désespérée et ne trouvait aucun repreneur. Les moyens étaient malheureusement trop locaux et l’idée de créer une plateforme nationale mettant en valeur le territoire était née. L’objectif était donc clair : pouvoir toucher des personnes à l’autre bout de la France pour trouver un repreneur dans ce village. Autrement dit : donner un rayonnement national aux besoins locaux.

Chez eTerritoire, nous avons la chance d’être 3 fondateurs avec des profils différents et très complémentaires en termes de compétence et d’expérience (marketing, compta et web). C’est un vrai plus !

Nous sommes en plein développement et sommes à la recherche de différents profils, donc n’hésitez pas à postuler à recrutement[@]eterritoire.com

Et enfin, en tant que créateur ayant lui-même dû prendre des risques pour se lancer, quels conseils auriez-vous à donner à un travailleur cherchant à monter son entreprise ?

François Chauvin : Il faut bien s’entourer ! Ne pas partir tête basse seul dans un projet…il faut demander conseils, avis et ne pas hésiter à rechercher des associés qui peuvent vous aider sur des parties où vous n’êtes pas à l’aise (comptabilité, commercial, etc.).

Il faut aussi avoir un brin d’audace et de courage, car ce n’est pas aisé actuellement de se lancer dans la folle aventure de l’entreprenariat ! C’est tout de même une expérience unique et personnellement je ne l’échangerai pour rien au monde !

Enfin, renseignez-vous sur Internet sur les différentes aides dont vous pourriez bénéficier, intégrez une pépinière et des réseaux d’entrepreneurs et de dirigeants afin d’apprendre encore un peu plus tous les jours !

En savoir plus : eterritoire.fr

Suivre eTerritoire :
- Sur Twitter
- Sur Facebook

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Entreprises, Interviews, Start-up | Tags : | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *