Voyages d’affaires : une évolution au sein des entreprises

rosny sous bois annonces rencontre Les dirigeants seraient-ils des adeptes inconditionnels de microvoyages ? Plus personne n’est surpris aujourd’hui de voir un ministre ou un patron en déplacement à l’autre bout de la France, pour quelques heures seulement, afin de saluer un proche politique, un partenaire ou un prospect, ou communiquer, devant un parterre de médias, sur une réforme ou un plan d’affaires.

partnervermittlung rumänien traumfrau gesucht En 2012, le baromètre PME-PMI 2012 d’American Express Voyages d’Affaires montrait que cette tendance de fond n’était pas uniquement liée aux élites politiques et économiques de notre pays. La moitié des PME se déplace en effet dans l’hexagone, un quart en Europe, et un quart à l’international. Quant aux cadres dirigeants et aux commerciaux, ce sont ceux qui sont le plus amenés à se déplacer loin de leur base, que ce soit pour une réunion d’affaires ou pour une organisation de congrès (via Accor Meetings par exemple). Ils effectuent jusqu’à 1 voyage par mois pour 50% d’entre eux et, pour les plus endurants, jusqu’à 20 voyages par an. La crise a même poussé 8 PME sur 10 à adopter une véritable politique de voyage d’entreprises.

wordpress rencontres L’avènement des nouvelles technologies, couplé à une globalisation toujours plus forte, expliquent certainement ces comportements d’affaires. Des applications de réservation sur smartphone aux plateformes d’organisation de conférences en ligne, en passant par le rapprochement des villes petites et moyennes grâce aux transporteurs low cost, tout est fait pour pousser les décideurs économiques à voyager et à se rencontrer. Mais de nombreux progrès technologiques sont encore possibles.

La progression du pilotage par la voix, déjà entrevu à travers l’application Siri, devrait permettre aux décideurs de contrôler leurs entreprises depuis n’importe quel endroit du globe. Dans le domaine de la sécurité, le manque d’applications est encore frappant. Chaque voyageur rêverait, lorsqu’il est en terre inconnue, de se voir indiquer les zones à éviter (aléas climatiques, insécurité, etc.). Toujours dans le domaine de la prospection, on peut également imaginer de meilleurs outils pour améliorer le ROI de ses déplacements ou pour optimiser ses dépenses, en limitant les combines du yield management pratiquées par les voyagistes.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actus, Eco | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *