10 choses que votre chef ne vous dira jamais

Que penser de son boss ?

Mettez-vous à la place d’un chef. Il y a un tas de choses que vous ne savez pas sur vos employés, en particulier ce qu’ils n’oseront jamais vous dire.

Il y a également un tas de choses que les employés peuvent ne pas savoir de vous. Voici une liste des 10 choses que les chefs d’entreprise aimeraient dire à leurs employés.

http://hydrozagadka.waw.pl/?keramzit=serwis-randkowy-50-plus&13f=4b Les confessions que vous souhaiteriez faire à votre équipe, mais qui vous sont parfois impossibles

Hakui Il est important pour moi que vous m’aimiez. Je veux que vous m’aimiez. Quand je déboule comme un dictateur pour qui votre opinion n’a pas d’importance, ce n’est que du cinéma. Mon entreprise n’est qu’une extension de moi-même. Je veux que vous l’aimiez. Et moi aussi.

http://dzikibez.pl/?klew=portal-randkowy-dla-m%C4%99%C5%BCatek&837=27 Je ne pense pas tout savoir. Une poignée de personnes est apparue dans ma vie, sans permission, et ont eu un impact considérable sur ma vie professionnelle. Je leur serai toujours reconnaissant. Je ne vous donne pas mes conseils parce que je suis tout puissant ou parce que je pense tout savoir. Je vois quelque chose de spécial en vous, et à travers vous je paie la dette que j’ai envers les gens à qui je dois tout et qui m’ont aidé.

Je trouve ça bien que vous vous amusiez. Vous n’avez pas à abaisser la voix ou prétendre que vous travaillez dur lorsque je m’approche. Je sais qu’il est possible de travailler dur et de se divertir un peu en même temps. Avant que je ne devienne tout le temps sérieux, je travaillais aussi comme ça.

Lorsque vous prenez plaisir à faire ce que vous faites, je me sens un peu mieux vis-à-vis de mon entreprise et de moi-même. Cela me fait sentir que j’ai créé quelque chose de plus qu’une simple entreprise.

Je veux vous payer plus. J’aimerais être l’employeur de choix dans l’industrie ou dans le secteur. Je ne peux pas malheureusement, à cause de mes restrictions financières mais également parce que les risques que j’ai entrepris demandent une récompense raisonnable. Si demain j’arrête, vous perdez votre emploi. C’est terrible, je le sais. Si je perds mon entreprise, mon investissement, mon crédit, ma maison… parfois je peux tout perdre.

Un jour, quand vous monterez votre entreprise, vous comprendrez, je vous le promets.

Je veux que vous travailliez ici pour toujours. Passer d’un job à un autre peut être inévitable dans une vie professionnelle, mais en tant que chef, c’est un fait que je déteste. Je ne vous conçois pas comme un élément jetable. Quand vous partez, cela fait mal. Une partie de moi ressent cela comme un échec.

Je souhaite être à la tête d’une entreprise où les gens espèrent travailler jusqu’à prendre leur retraite.

Les ventes n’apparaissent pas par magie. Je sais que cela vous ennuie de prendre certaines commandes. Elles agacent, vous font prendre du retard… elles sont pénibles. Vous aimeriez que l’on vende quelque chose d’autre. Malheureusement (de votre point de vue tout du moins), parfois les ventes qui prennent le plus de temps sont les plus rentables.

Et même si elles ne l’étaient pas, ces ventes sont parfois les seules choses que nous arrivons à vendre.

Parfois, je me charge même de tâches horribles car ce sont les seules à pouvoir payer l’électricité.

J’aimerais vous laisser libre. Vous ne supportez pas que l’on vous dirige. C’est bien, car moi-même je déteste que l’on me dise ce que je dois faire. Mais la liberté est quelque chose qui se mérite, pas quelque chose de donné. Montrez-moi que vous pouvez voler de vos propres ailes, et je serais heureux de pouvoir me concentrer sur quelqu’un ou quelque chose d’autre.

En réalité, si vous pensez que je suis toujours derrière vous, faites un pas en avant. Avancez, dites-moi « Je sais que vous ne me faites pas confiance pour m’occuper de ça. Je comprends, mais laissez-moi vous montrer que vous vous trompez ».

Faites-le, et je cesserai d’être derrière votre dos en permanence.

Je sais très bien quand certaines personnes ne font pas leur part de travail. Je ne suis pas aveugle. Mais je ne reprendrai pas ces personnes devant vous, en public. Aucun employé, quelque soit sa performance, n’a le droit de perdre son degré de confidentialité ou son intimité.

Et, parfois, je ne leur dirai tout simplement rien, car il y a souvent des choses que l’on ignore, des choses bien plus profondes. Vous ne pouvez pas toujours réaliser cela car…

Il y a des choses que je ne peux pas vous dire. Même si j’adorerais le faire, et même si vous et moi sommes devenus amis.

Etre chef d’entreprise, c’est vivre toutes les facettes de l’insécurité. Je m’inquiète pour les ventes. Je m’inquiète pour les dépenses. Je m’inquiète pour les locaux et les employés et les vendeurs et les clients et… vous voyez ce que je veux dire, je m’inquiète pour tout.

Donc, parfois, je suis un peu grognon. Il arrive que je sois distrait. Occasionnellement, je suis tendu, irritable, et je pars au quart de tour. Ce n’est pas de ma faute. Je suis simplement inquiet.

Plus que tout, je suis inquiet à l’idée de décevoir la confiance que vous avez placée en moi en tant qu’employeur.

Source

Cet article un brin provocateur et surréaliste est une traduction libre de l’original « 10 Things Bosses Never Tell Employees », écrit par Jeff Haden, pour inc.com.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Divertissement, Entrepreneuriat, Entreprises | Tags : , | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *