Interview : Etudiants, répondez aux challenges des entreprises, avec Studyka !

Logo Studyka

Tant de matière grise, pour si peu d’utilisation ? Etudiants français, oisifs ou chevronnés, mettez votre intelligence à profit. La startup Studyka vous propose de participer à des challenges posés par des entreprises, avec à la clef des récompenses bien réelles, que ce soit en termes d’emploi ou de cadeaux. Récemment admise au Camping, accélérateur de start-up situé en plein cœur du prestigieux Palais Brongniart, Studyka mise sur le crowdsourcing innovant pour renforcer les liens entre étudiants, écoles et entreprises. Interview avec l’un de ses fondateurs, Charles Thou !

http://fchapelier.fr/?loringoskop=site-de-rencontre-lorizon&84c=25 Economie Magazine : Bonjour ! Pouvez-vous nous présenter Studyka ?

vitry-sur-seine cherche mannequin femme Charles Thou : Studyka permet de stimuler l’innovation des grandes entreprises en faisant appel à la créativité des étudiants. Nous sommes la première plateforme de crowdsourcing dédiée aux étudiants. Sur cette plateforme, les entreprises soumettent des challenges portant sur des problématiques qu’elles rencontrent liées à l’innovation, la stratégie et la communication.

Les étudiants peuvent ensuite très facilement rencontrer d’autres membres issus de cursus et de formations différentes pour former des équipes multidisciplinaires et répondre aux challenges.

A la manière d’un concours, les entreprises récompensent ensuite les meilleures équipes par des lots ou des bons cadeaux mais aussi par des stages ou des entretiens d’embauche pour poursuivre la réflexion en interne. C’est aussi l’occasion pour eux de vivre une expérience avec l’entreprise : visite de l’entreprise, de son show-room, déjeuner avec des dirigeants …

En résumé, nous apportons aux étudiants la possibilité d’être force de proposition sur des cas en prise avec la réalité tout en constituant un réseau professionnel et amical. Pour les entreprises, nous sommes à la fois une source inestimable de créativité et d’innovation, un moyen original de soigner leur image employeur et un outil pour identifier leurs talents de demain.

http://ps32.fr/le-mariage-est-desormais-ouvert-a-tous?share=facebook Economie Magazine : Pouvez-vous nous donner un exemple concret de challenge qui a été posé par l’intermédiaire de Studyka ?

Charles Thou : Nous avons par exemple organisé un challenge avec Bouygues Bâtiment Ile de France demandant aux étudiants d’imaginer le campus de demain à travers les usages détournés des étudiants actuels.
40 étudiants y ont participé parmi lesquels nous connaîtrons bientôt les lauréats. Nous avons été très agréablement surpris par la qualité de leurs travaux, certains étant allés jusqu’à modéliser en 3D les espaces qu’ils imaginaient.

Economie Magazine : Votre start-up peut jouer un rôle important dans le monde étudiant, en ce sens qu’elle renforce les partenariats entreprises-étudiants-écoles. Quels sont vos objectifs pour 2011 ? Quels sont vos besoins ?

Charles Thou : Notre objectif est de décloisonner l’enseignement supérieur et le monde de l’entreprise.

Nous avons reçu un très bon accueil dans les écoles, notamment au sein des écoles du groupe ParisTech, qui nous a accepté dans son incubateur. Nous travaillons avec elles à intégrer nos challenges dans les cursus des étudiants, leur permettant par leur participation de valider des crédits de cours.

Pour 2011 notre objectif principal est de trouver de nouveaux partenaires pour organiser des challenges sur notre plateforme. Nous avons également de nombreuses idées de développement de notre plateforme : ouverture d’une section “méthodologies”, développement d’une offre de recrutement et d’une version internationale du site sont au programme !

En termes de levée de fonds, nous n’en avons pas besoin dans l’immédiat mais voulons profiter du Camping pour tester l’intérêt des investisseurs face à notre projet.

Nous cherchons actuellement des stagiaires pour nous rejoindre et nous aider dans notre prospection commerciale ainsi qu’au niveau du développement technique de Studyka.

Economie Magazine : Quel est votre business model ?

Charles Thou : Notre business model repose dans un premier temps sur la facturation des challenges aux entreprises. Nous leur proposons une solution “clé en main” de l’identification d’une problématique en passant par le développement de l’espace du challenge et son intégration dans un plan media pour toucher les étudiants. Dans un second temps nous monétiserons notre audience étudiante par plusieurs leviers, notamment le recrutement.

Economie Magazine : Studyka a récemment eu l’honneur d’être accepté au « Camping », l’accélérateur de start-ups situé dans l’enceinte du prestigieux Palais Brongniart. Que comptez-vous tirer de cette expérience ?

Charles Thou : C’est pour nous une formidable opportunité ! Nous comptons surtout sur les conseils des nombreux mentors déjà séduits par notre initiative et qui nous ont déjà beaucoup apporté par leurs conseils et leur expérience.

Economie Magazine : Combien de personnes se cachent derrière Studyka actuellement ? Quel conseil auriez-vous à donner aux personnes désireuses de se lancer dans la création d’une start-up ?

Charles Thou : Nous sommes trois jeunes diplômés : Yohann, Yohan et Charles. La création d’une startup demande beaucoup de motivation et de persévérance. Aux jeunes comme nous, je recommanderais de rapidement mettre au point un premier produit pour se frotter le plus tôt possible au marché et s’adapter par la suite.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Entreprises, Start-up | Tags : | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *