Boissons énergisantes : la prochaine révolution

Boissons énergisantes sous forme de shot

Le marché lucratif des boissons énergisantes est en pleine mutation, notamment aux Etats-Unis. La nouvelle mode ? Des fioles énergisantes (6cL) du nom de 5-Hour Energy hautement chargées en caféine, et commercialisées par Living Essentials. Leur prix par centilitre est quinze fois plus élevé qu’une canette traditionnelle de 33cL. Lumière sur cette nouvelle révolution, qui pourrait débarquer rapidement en Europe.

Une success story récente

Ce n’est qu’en 2004 qu’une petite compagnie basée à Detroit, Living Essentials, décide de commercialiser des fioles flamboyantes, censées revigorer le consommateur à travers un cocktail détonnant de vitamine B, caféine et autres mystérieux stimulants. 6cL de pur marketing vendus 3 dollars, soit un centilitre quinze fois plus onéreux qu’une canette de soda classique. Et pour ce prix, ne vous attendez pas à déguster l’ambroisie nouvelle. Goût particulièrement repoussant, sensation de brûlures légères, odeur prononcée, les qualificatifs ne manquent pas quant au liquide lui-même !

Oui mais l’adage est immuable : lorsque l’on aime, on ne compte pas. Les étudiants américains et les ouvriers se l’arrachent, persuadés que cela maintient leur concentration et décuple leur énergie. Plus rapides à consommer (plus de temps pour boire un café, ou pour descendre les 25cL d’une boisson énergisante traditionnelle), plus petites, plus mystérieuses, sans calories, le St Graal de Living Essentials relance un marché qui s’était jusqu’ici quelque peu endormi. Red Bull a d’ailleurs déjà réagi outre-Atlantique en lançant ses « shots », version miniature de sa canette star. Dr Pepper et Coca Cola sont aussi à l’affut.

Un marché de 370 millions de dollars

C’est que le nouveau segment de marché fait saliver. Dominé à 80% par la firme de Detroit, celui-ci représentait plus de 370 millions de dollars en 2008, et les ventes pourraient grimper jusqu’à 700 millions cette année. De quoi attirer les convoitises…et les rivalités. De nombreux procès sont ainsi en cours, opposant Living Essentials et son 5-Hour Energy à des concurrents aux patronymes singulièrement proches (Hour Power, Fuel 7 Hour Energy, Mr. Energy 8-Hour Energy).

La rumeur veut que Red Bull lorgne déjà sur le Vieux Continent, bien que de telles intentions ont été récemment niées par le porte parole de la firme autrichienne, Patrice Radden. Le contexte concurrentiel pourrait néanmoins y être beaucoup plus favorable. Ville dynamique, gens pressés et fortunés, Londres a tout pour être la première cible des fabricants de shots énergisants. A quand l’arrivée des fameuses fioles dans l’hexagone ?

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actualités | Tags : | 3 commentaires

(3) commentaires

  1. Et voilà un commentaire pour le baptême du site ! Rien à voir avec les boissons énergisantes, mais je trouve le thème du site plutôt bien foutu. Le logo (le titre) devrait tout de même être plus grand !

    Bonne continuité ;)

  2. Bon d’accord, il ne faut peut-être pas faire l’amalgame, mais en pleine période de tour de France, et alors qu’on tente de lutter contre le dopage, j’avoue que la banalisation de ce genre de boisson fait un peu peur !…
    Vieux jeu je suis (pas très sportive non-plus, j’avoue !), mais je ne ferai pas grimper leur chiffre d’affaire.

  3. @ Fabien : merci pour les encouragements, le thème du site est une création personnelle. Quelques éléments du thème Simpla ont été repris, mais il n’en reste plus vraiment grand chose. Le thème a été réalisé après de très nombreuses lectures (Smashing Magazine, Geekeries, jQuery, Twitter, WpRecipes, W3C etc), et a pour but de rester sobre et agréable, en espérant que cela plaira !

    @ Marion B. : Ces boissons ne sont pas encore réellement arrivées en Europe, mais aux Etats-Unis, elles sont tout à fait banales. D’ici quelques années, nous n’y couperons pas…

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *