Le G8 annonce 20 milliards de dollars contre la faim

Le sommet du G8 à L'Aquila et la lutte contre la faim

Le sommet de l’Aquila (Italie) s’est achevé sur une décision importante en matière de lutte contre la faim dans le monde. Simple effet d’annonce, ou réelle prise de conscience ? Les dirigeants actuellement réunis au sommet élargi du G8 se sont engagés à consacrer près de 20 milliards de dollars sur les trois prochaines années dans un plan d’investissement agricole et de lutte contre la faim. Quelles sont les conclusions de ce volet spécial Afrique ?

fouquières-lès-lens rencontre femme africaine Les grandes lignes du volet Afrique

Les dirigeants auront finalement reconnu que les principales victimes de la crise actuelle sont bien les plus démunis, celle-ci mettant à mal les progrès accomplis en termes de santé ou de lutte contre la faim et la pauvreté. Ils auront par ailleurs réitéré leur détermination à supporter l’Afrique dans la réalisation des objectifs du Millénaire, ainsi que ceux correspondant à une bonne gouvernance.

Le changement climatique et son impact sur le continent africain auront aussi été soulignés, tout comme les efforts à faire pour favoriser l’accès à l’eau potable et préserver les espaces dédiés à la forêt vierge, notamment dans le bassin du Congo.

L’élimination des facteurs d’insécurité, la promotion de la paix dans la région, et la lutte contre la prolifération des armes légères sont des objectifs réaffirmés. Cela se traduirait notamment par un effort collaboratif accru en ce qui concerne le crime organisé, dont font parti la piraterie sur les côtes de l’Afrique de l’Est, le trafic de drogue en Afrique de l’Ouest, le blanchiment d’argent et le terrorisme sous toutes ses formes.

http://repliken.se/?kostroma=kk-dejting-sida&0cf=35 20 milliards de dollars pour renforcer l’agriculture

Finalement, un des éléments les plus appréciables de cette dernière journée du G8 aura sans conteste été la création d’une enveloppe de 20 milliards de dollars, laquelle sera destinée à lutter contre la faim dans le monde, notamment à travers l’agriculture. La France contribuerait à hauteur de 2 milliards de dollars, et les Etats-Unis apporteraient 3 milliards.

Le communiqué spécial résumant cette mesure fait remarquer qu’une centaine de millions de personnes sont venus rejoindre les rangs de l’extrême pauvreté en 2008, affectant aujourd’hui plus d’un milliard de personnes à travers le monde. L’accent est mis sur une agriculture soutenable pour lutter contre une situation qui relève d’un caractère particulièrement urgent. Pour cela, les signataires de la déclaration finale soulignent l’importance des contributions à l’Aide Publique au Développement (ADP), et rappellent que celles-ci doivent augmenter, et non diminuer comme ce fut le cas dernièrement. Quant aux barrières protectionnistes, notamment sur les exportations de nourriture ou sur les taxes extraordinaires à l’importation, celles-ci sont vivement dénoncées.

Les progrès à faire sont néanmoins nombreux pour les sociétés visées par l’aide. Place des femmes dans la société, augmentation de la productivité, promotion du secteur privé, préservation des ressources naturelles, éducation et formation, réformes… Nul doute qu’outre les problématiques politiques et sécuritaires, les défis économiques et sociaux qui attendent les pays d’Afrique seront eux aussi complexes à gérer.

La dernière journée du G8 aura eu le mérite d’effacer en partie les déceptions nées de la veille, suite à l’absence de mesures face aux changements climatiques.

couple libertin fontenay aux roses Le G8 de L’Aquila et ses rencontres

Etaient présents lors du volet Afrique les chefs d’Etats des pays du G8, le président de la Commission Européenne, les chefs d’Etats algérien, égyptien, sénégalais, sud-africain et angolais, le Président de l’Union Africaine (l’actuel leader libyen), le Président de la Commission de l’Union Africaine, le Président de la NEPAD (l’actuel Premier Ministre d’Ethiopie).

Le sommet aura été marqué notamment par le réchauffement des relations entre les Etats-Unis et la Russie, mais également par la présence du leader libyen Mouammar Kadhafi, encore au ban de la scène diplomatique internationale il y a de ça quelques années. La réunion s’est tenue à L’Aquila, ville fortement touchée lors du violent séisme d’avril dernier, et qui avait causé la mort de 295 personnes.

Le G8 démarra historiquement comme un diner informel entre 6 pays, dont la France et l’Allemagne, qui invitèrent leurs homologues américains, britanniques, italiens et japonais au Château de Rambouillet en 1975. La discussion portait alors sur les remèdes à porter pour sortir de la crise née en 1973, ainsi que sur l’effondrement du système de Bretton Woods. Le groupe s’est depuis élargi, et les problématiques abordées se sont considérablement diversifiées.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Politique | Tags : | 2 commentaires

(2) commentaires

  1. Bonjour

    Avec les économies mondiales « à la rue » , où les différents donateurs vont-ils trouver l’argent??
    Ou alors faire crédit comme d’habitude …..

    A+

  2. Très intéressant, merci!

    Selon plusieurs économistes, l’aides des pays du G8 va empirer les choses, comme le démontre cette analyse :

    unmondelibre.org/Lottieri_G8

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *