Howard Bloom : Le génie du capitalisme (Ed. Jardin des livres)

Le génie du capitalisme, Howard Bloom

Rarement un système économique n’aura apporté autant d’avancées à l’homme que le capitalisme. En grossissant son porte-monnaie, il a élevé les richesses. En allongeant la durée de vie, il aura accompli un fantasme pluriséculaire. Il les a vêtus. Il leur a permis de communiquer. Alors, pourquoi ce système est-il aussi critiqué aujourd’hui ? Comment a-t-il pu s’écrouler ?

gey Les hommes & les micro-organismes se ressemblent-ils ?

Pour la crise des torcy soirée speed dating subprimes, tout commence à vrai dire avec la généralisation des prêts NINJA ( No Job, No Income, No Assets). Des sortes de prêts hypothécaires accordés aux plus pauvres, sous l’administration Clinton, dans une volonté messianique d’accession à la propriété. George Bush trouva d’ailleurs l’idée si astucieuse qu’il l’étendra un peu plus encore durant son mandat. Jusqu’à ce que la bulle n’éclate, des millions de ménages déshérités ne remboursant plus leurs dettes. New Century, Bear Stearns, Lehman Brothers, Northern Rock, les géants de la finance vacillent ici et là. En somme, un formidable mouvement d’amélioration de la condition humaine à travers l’accession à la propriété, dont les ailes furent immédiatement brûlées par la surchauffe du crédit immobilier.

L’histoire économique ne fait que se répéter, de ce point de vue-là. La crise actuelle est semblable en bien des points à celle de 1929. Les difficultés des banques d’aujourd’hui ne sont parfois rien au regard de celles traversées par les établissements financiers du début du XXème siècle. Howard Bloom retrace à cet effet le parcours de cette implosion financière à laquelle nous assistons et du capitalisme dans son ensemble, à travers un vocabulaire simple mais non simpliste, compréhensible pour la majorité des lecteurs. L’on découvre avec intérêt les premières expériences de Richard Arkwright et de sa machine à tisser, ou la révolution virtuelle grâce à Internet, toutes ces inventions qui, bien que détonantes en leur époque, finirent par être ensevelies par la dépression, suivant des cycles que l’économiste Kondratiev s’était déjà plu à décrire il y a près d’un siècle.

« Le cash de la Tulipe en 1637, la bull des Mers du Sud et les bulles du Mississipi de1720, la panique de 1797, la dépression de 1807, la panique de 1819, la panique de 1837, la panique de 1857, la grande dépression de 1870, la panique de 1873, la panique de 1893, la panique de 1907, la Grande Dépression de 1929 », les crises nous accompagnent depuis toujours, et, depuis toujours, nous nous en remettons.

Mais la magie de l’auteur n’est pas tout à fait là. H. Bloom est avant tout un scientifique, un féru de microbiologie et d’astronomie. Quel rapport avec l’économie ? Les analogies avec la création du système solaire, la composition de l’ADN ou l’organisation des colonies de bactéries parsèment l’ouvrage pour expliquer la tendance naturelle de l’homme et de son système économique à la création de cycles, à l’expansion puis à l’autodestruction.

On découvre à travers l’ouvrage un homme qui se meut à la manière d’une bactérie intelligente, une sorte de Caulobacter crescentus, spéculateur innovateur qui aime voyager vers des terres inconnues, à hauts risques, lassé par son environnement surabondant et qui se meurt parfois dans la panique, avant de se réinventer aussitôt.

Un regard original, sur une crise analysée habituellement de façon très austère. Le lecteur se voit ainsi transporté vers les sphères de la science et de l’histoire, pour mieux comprendre comment les hommes ont de tous temps su se réinventer, à travers un phénomène perpétuel de repurposing.

site rencontre sur grasse Plus d’ouvrages au Jardin des Livres

Howard Bloom est un écrivain américain, anciennement publicitaire dans les années 1970 et 1980 dans l’industrie musicale. Il est devenu l’un des spécialistes des comportements de masse et de l’évolution des groupes à travers les processus de sélection naturelle. Il est également l’auteur du Principe de Lucifer (1997).

Parmi les derniers ouvrages au Jardin des livres : Le retour au standard or (Antal Fekete), L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (James Turk).

 

Pour en savoir plus sur les nouvelles publications, rendez-vous directement sur le site des éditions Le jardin des livres.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actualités, Culture & Littérature | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *