L’Arbre à Vent, ou la récupération des énergies cinétiques

arbre-a-vent

Energie solaire, énergie cinétique, énergie géothermique… Tandis que les matières premières fossiles sont de plus en plus critiquées et que le réchauffement climatique s’est définitivement installé dans les débats de société, les startups rivalisent d’idées pour créer les technologies de demain. Le défi sera de produire une énergie aussi éloignée que possible de la production de gaz à effet de serre. Le dieu Eole semble posséder certaines vertus que New Wind, entreprise spécialisée dans la récupération des énergies cinétique, compte bien exploiter à travers son Arbre à Vent.

ife citas en linea Exit les gigantesques éoliennes, place aux Arbres

L’idée est audacieuse : créer un système éolien sous forme d’arbre, afin d’allier esthétisme et efficience. Différents types de vents sont récupérés, des simples courants d’air aux vents coulis en passant par les vortex, grâce à une structure à 360 degrés équipée de feuilles tournantes. Le seuil de démarrage de l’arbre est par ailleurs plus bas qu’une éolienne classique (vent de 2m/s contre 3-4m/s pour les éoliennes), permettant par la même occasion de produire sur une durée plus longue (200 jours par an contre les 100 à 110 jours habituels). La maintenance de l’Arbre à Vent est elle aussi optimisée, les feuilles étant branchées via un simple dispositif de http://doridori.es/?koldyn=chica-torre-del-mar&a0b=70 plug and play, offrant un remplacement rapide en cas de besoin, sans nécessiter l’arrêt de la production. Deux tailles d’arbres seront disponibles, de 8m et 12m, afin de rester dans les normes de construction.

Quid de la production énergétique dégagée par une telle invention et de son coût ? Selon ses concepteurs, l’Arbre à Vent devrait être commercialisé à 15,000 euros pour le modèle de 8 mètres. Une somme importante, mais qui pourrait être amortie sur une dizaine d’années si l’on part sur un scénario de production/consommation de 4550kWh/an, correspondant aux besoins d’une famille de quatre personnes hors chauffage. En allant plus loin, l’Arbre à Vent pourrait même alimenter les éclairages publics, en étant disposés tout près de lampadaires par exemples, ce qui limiterait au maximum les coûts d’acheminement.

Derrière ce projet, on retrouve trois entrepreneurs (Jérôme Michaud-Larivière, Nicolas Ruiz et Benoit Dupuich), dont l’originalité aura été récompensée par un engagement financier de 250,000 euros de la part d’Armor Angels, association costarmoricaine d’investisseurs. Ayant vu le jour en décembre 2011, New Wind compte passer au stade de la production courant 2013. En attendant, les internautes investisseurs peuvent participer à la concrétisation du projet via la plateforme de financement collectif Wiseed.

En savoir plus : Arbre-a-vent.fr

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à Saku nous contacter.

Catégories : Actualités, Entreprises, Start-up | Tags : | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *