Octopousse, plateforme de crowdsourcing sociale et solidaire

Le financement participatif social et solidaire, par Octopousse

Les plateformes de financement participatif ont le vent en poupe. Le principe ? Financer à plusieurs un projet afin de le voir se concrétiser. On connaissait déjà les plateformes mettant en avant des chanteurs, des écrivains, des petites entreprises ou même des auteurs de bandes dessinées… Nouveau venu dans l’arène, Octopousse tente d’insuffler un côté un peu plus humain à ses projets.

femme cherche femme à argenteuil Du crowdsourcing avec un peu moins de mercantilisme, et un peu plus d’humain

Les projets ainsi présents sur la plateforme revêtissent plutôt un caractère artistique, humanitaire, sportif, ou se centrent sur des idées novatrices, écologiques et créatives. Aider une association à créer un jardin forêt au cœur du Périgord, construire une école pour 350 enfants dans la brousse en Zambie, encourager des personnes malades à écrire le récit de leur vie pour les soulager, la part humaine des projets saute tout de suite aux yeux. Les sommes requises pour mener à bien ces actions sont rarement supérieures à quelques milliers d’euros, ce qui rend leur accomplissement d’autant plus probable. Chaque participant détaille longuement son projet, les personnes derrière celui-ci mais également les raisons qui les poussent à faire appel à un financement collectif.

La collecte de fonds est en général limitée à 60 jours par Octopousse, afin de favoriser le renouvellement des idées et la concentration sur les projets les plus porteurs. L’équipe tente de rencontrer un maximum de porteurs de projets, afin de garantir leur sérieux. Il est par ailleurs demandé d’avoir au préalable trois soutiens avant de lancer sa demande. « Si votre réseau ne vous soutient pas, il y a peu de raisons que des inconnus le fassent », souligne ainsi Maire-Laure Colas, dite Mila, co-fondatrice du site.

En cas de réussite, le site prélève une commission de 7% sur les sommes récoltées. En cas d’échec, les sommes sont restituées intégralement aux internautes. En contrepartie du financement, les participants peuvent aussi offrir des biens ou services aux internautes, par exemple des remises ou des goodies.

Via Octopousse, l’aide n’est pas uniquement pécuniaire. Les internautes sont invités à prêter leurs bras, à participer à la communication en partageant le projet autour d’eux, ou même proposer des idées. C’est l’esprit solidaire qui prime avant tout et qui fera le charme de la plateforme.

Derrière Octopousse, l’on retrouve donc deux jeunes entrepreneurs audacieux : Marie-Laure Colas, 25 ans, et Yoann Le Roscouët, 24 ans. La plateforme est issue de l’incubateur Produit en Bretagne de l’ESC Brest, et reçoit le soutien du technopôle Brest Iroise, ainsi que du Conseil Général du Finistère et de la plateforme ProjAide.fr. En moins d’un an d’existence plus d’une douzaine de projets ont été financés, à travers plus de 21 000€ de promesses de soutien.

expectably Pour en savoir plus : rendez-vous sur octopousse.com

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à http://savmac.com/?samotniy=site-rencontre-mariage-algerien-gratuit&f52=3e nous contacter.

Catégories : Actualités, Entreprises, Start-up | Tags : | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *