Rafik Smati : Révolution Y (Ed. Eyrolles)

La génération Y fera-t-elle sa révolution ?

Percevez-vous ce sirocco monter jusque nos plaines européennes, cette agora qui souffre et se déchaîne du fond de l’Achaïe ? Si le souffle révolutionnaire ne vous a pas encore atteint ces derniers temps, c’est que vous habitiez sur un continent fort lointain. Rafik Smati nous livre ici un projet révolutionnaire, marqué du sceau brûlant porté par une nouvelle jeunesse, celle de la génération Y.

http://askarchitecture.fr/1index.php Une génération qui doit prendre son destin en main, ainsi que celui de l’Europe

D’une certaine manière, la colère qui s’accumule aujourd’hui est la résultante de deux révolutions manquées. D’abord celle de 2008, où la refonte d’un système économico-financier poussé à l’extrême n’eut pas lieu. Ensuite, celle de 2010, avec les nouvelles promesses écologiques de l’après-Fukushima, qui restèrent finalement lettre morte. A cela s’ajoutent une impuissance politique, un ressenti des inégalités, la montée du chômage de masse… Selon Rafik Smati, « le monde d’aujourd’hui contient en germe les mêmes éléments qui ont conduit à la révolution française de 1789 ».

Face à ces désordres actuels, un euphémisme un brin provocateur, l’auteur souligne la place d’Internet dans les nouvelles révolutions. Certes, la puissance retrouvée de l’information peut faire tomber des régimes, en témoigne les révolutions arabe, mais Internet ne peut pas tout, qu’on se le dise. L’auteur considère que ce qu’il manque avant tout, pour allumer la mèche, est peut-être la présence de nouveaux Rousseau et Montesquieu.

Le long de son ouvrage, Rafik Smati s’adresse directement à cette jeunesse née dans les années 1980, cette fameuse « génération Y » qui questionne tout ; il l’empoigne, la tutoie, l’interjette, lui reconnait un délitement manifeste de ses repères économiques et sociaux, mais lui refuse l’abandon. C’est un fort message d’espoir qui est délivré, à force d’exemples personnels, d’anecdotes, de références historiques allant de Charles de Gaulle à Jules César, en passant par Napoléon Bonaparte.

L’on appréciera en outre sa position singulière sur l’Europe, qui devrait être selon lui articulée autour de deux noyaux, avec « deux capitales : Berlin pour l’Europe du Nord et Paris pour l’Europe du Sud », davantage en accord avec les grandes cultures et idéaux propres à chacune de ces zones géographiques, et brossant à rebrousse-poil le sacrosaint axe franco-allemand. Peut-on imaginer un Empire du Sud, rassemblant tous les pays de la Méditerranée et basée sur une République « à la Française » ? Quelle place donner à l’Afrique du Nord ? Au Proche-Orient ? De l’autre côté, le désir de scission ne poindrait-il pas déjà dans les esprits des pays du Nord ?

Rafik Smati livre ici un ouvrage débordant d’enthousiasme, plaisant à lire, et qui touchera indubitablement les fibres révolutionnaires qui somnolent en nous. Car, si elles sommeillaient simplement, elles ne se seraient pas déjà manifestées aux extrémités de notre continent.

http://mikita.com.pl/?rabocheemesto=randki-aplikacja&48b=c4 Plus d’économie chez Eyrolles

Rafik Smati est chef d’entreprise, acteur d’Internet à travers son groupe Aventers (dromadaire.com, ooprint.fr) et son blog lenouveautemps.fr. Il a également publié « Eloge de la vitesse – La revanche de la génération texto » (Ed. Eyrolles) et « Vers un Capitalisme Féminin » (Ed. Eyrolles).

Parmi les derniers ouvrages chez Eyrolles : Les 7 clés du marketing durable (Elizabeth Pastore-Reiss), Les villes et les formes (Serge Salat , Françoise Labbé , Caroline Novacki).

 

Pour en savoir plus sur les nouvelles publications, rendez-vous directement sur le site des éditions Eyrolles.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à Altus nous contacter.

Catégories : Actualités, Culture & Littérature | Tags : , | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *