Regards croisés sur l’économie, n° 10 : Repenser l’économie (Editions La Découverte) | Economie Magazine

Regards croisés sur l’économie, n° 10 : Repenser l’économie (Ed. La Découverte)

Un envol de billets verts

Dans leur dernière synthèse, les Regards croisés sur l’économie abordent la difficile question de la refonte de la pensée économique. Fragilisée par la crise, mise en cause pour ses errements, le travail de renouvellement a pourtant déjà commencé. Découverte des nouvelles frontières.

Des lectures nouvelles sur l’économie

Le lecteur ne sera ainsi pas étonné de retrouver en premier lieu une analyse de la nécessité des relations de confiance au sein d’une économie, thème déjà abordé à travers un ouvrage intitulé La fabrique de la défiance… et comment s’en sortir (Ed. Albin Michel), et que nous avions eu l’occasion de commenter récemment. Yann Algan, professeur d’économie à Sciences Po Paris, nous dévoile ses recherches en la matière, et en particulier l’importance du niveau de confiance entre les individus d’une société comme facteur de croissance, ainsi que le type d’institutions favorisant ces relations positives. L’auteur prône en fait une refonte des méthodes scolaires, pour un développement de la coopération entre les élèves (plus de travaux de groupes, moins d’élitisme ou de transmission « verticale »), et prend en exemple les pays nordiques.

Bruno Amable, professeur à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, reprend ensuite les débats en présentant ses travaux sur les particularités du capitalisme français. L’auteur commence par rappeler les grandes transformations de ce dernier au cours des vingt dernières années, de la flexibilisation du marché du travail avec l’élaboration de contrats atypiques, aux changements dans le financement de la protection sociale, en passant par les vagues de privatisation. Le bouleversement le plus patent, dans lequel s’inscrivent les autres, est bien la financiarisation de notre économie, que ce soit à travers la déréglementation des banques (1984) et des marchés financiers (1985-1986), la liberté de circulation des capitaux (1988), ou la possibilité données aux firmes de racheter leurs propres actions (1988). Parallèlement à cela, l’on assiste à une longue crise politique depuis une trentaine d’années, avec la montée du Front national, ou le fait qu’aucune majorité sortante n’ait été reconduite à la suite d’une élection majeure. Encore aujourd’hui, les hommes politiques se cherchent, et plusieurs stratégies de recomposition du bloc social-capitaliste se présenteront bientôt aux Français, sous des modèles bien différents, des plus libéraux au modèle social-libéral en passant par l’organisation d’un bloc de gauche sur le modèle social-démocrate, ou la constitution d’un modèle social-protectionniste.

Parmi les autres sujets mis en avant le long de ces Regards croisés, l’on pourra souligner les analyses des comportements boursiers réalisées d’abord par Xavier Gabais, puis plus loin par Elyès Jouini. Le premier s’intéresse aux comportements irrationnels et à la survenance d’évènements extrêmes, faisant des parallèles entre la fréquence des baisses boursières et les lois mathématiques régissant les séismes, ou la part des rémunérations dans la prise de risque. La seconde plonge, elle, dans l’âme des investisseurs afin de remettre en cause deux postulats majeurs de la théorie financière : « l’hypothèse que les agents ont les mêmes anticipations et l’hypothèse que ces anticipations sont rationnelles ». Et l’auteur de s’intéresser à l’énigme de la prise de risque, notamment sur les marchés actions, aux phénomènes d’emballement mais également à un thème plus mathématique que les financiers reconnaîtront : l’impact du relâchement des hypothèses de Black et Scholes dans la valorisation des produits dérivés.

Au-delà des analyses financières et sociétales modernes, l’ouvrage dispose de nombreux thèmes traditionnels revisités, tels que la lutte contre la pauvreté (Esther Duflo), le changement de système monétaire international avec la montée en puissance du renminbi (Pierre-Olivier Gourinchas), ou la place centrale que doivent occuper les hauts revenus dans les débats fiscaux (Thomas Piketty et Emmanuel Saez). Au total, quatorze interventions viennent nourrir l’ouvrage.

Un livre à dévorer donc, dans la mesure où les recherches présentées seront sûrement au cœur des débats publics (si elles ne le sont pas déjà), et constituent un formidable terreau de réflexion.

Plus d’économie chez La Découverte

Depuis cinq ans, les Regards croisés sur l’économie visent à éclairer le débat public et à renforcer les connaissances les plus récentes en matière d’économie. Tous les six mois, les meilleurs économistes de France se penchent sur des sujets aussi variés que la fiscalité, les services publics, la pauvreté, la santé ou encore les phénomènes migratoires.

Parmi les derniers ouvrages chez La Découverte : Regards croisés sur l’économie, n°9 : Pour sortir de la crise du logement (Ouvrage collectif), Economie du bonheur (Lucie Davoine).

 

Pour en savoir plus sur les nouvelles publications, rendez-vous directement sur le site des éditions La Découverte.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actualités, Culture & Littérature | Tags : , | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *