Top 10 des dirigeants américains les mieux payés en 2008

Les salaires des dirigeants américains (classement)

La crise n’affecte pas tout le monde, du moins pas les rois du pétrole. Découvrez ce classement exceptionnel.

hopelessly The Corporate Library vient de publier un rapport à propos des rémunérations des dirigeants américains. Découvrez quels ont été les patrons les mieux payés des Etats-Unis pour l’exercice 2008.

Alors, à qui profite la crise ?

rencontre jeune femme ronde Avant propos

La finance, ça paie. Mais le pétrole, cela rapporte encore plus ! C’est le principal enseignement du classement de la Corporate Library puisque pas moins de sept des dix premières places du classement sont trustées par des dirigeants liés au secteur de l’or noir et de l’extraction.

A eux seuls, les dix dirigeants les mieux payés se seront répartis un succulent jackpot de plus de 2,2 milliards de dollars. Découvrez tout de suite le classement.

http://archaeologydays.urban.brussels/?kanapka=site-rencontre-lyon&346=7a #01 : Stephen A. Schwarzman (Blackstone Group L.P.), $702,440,573

Secteur : Finance

Stephen Schwarzman BlackstoneAlors que M. Schwarzman avait perçu une compensation totale qui ne dépassait pas les $355,000 au titre de l’année 2007, 2008 se sera montrée plus généreuse, avec une augmentation de près de 200,000%, pour atteindre le record national de $702,440,573.

Comme l’explique le journal L’Expansion, « Stephen Schwarzman doit l’essentiel de cette manne aux 699,7 millions de dollars qu’il a reçus à l’issue de l’entrée en Bourse en juin 2007 de l’un des plus puissants fonds d’investissements du pays [The Blackstone Group]». La manne perçue l’an dernier ne correspond qu’à 25% du capital que M. Schwarzman a reçu à l’origine. Sachant que les 75% restant seront revendus progressivement sur les quatre prochaines années, nul doute que le dirigeant continuera de truster les premières places du classement dans un avenir proche.

#02 : Lawrence J. Ellison (Oracle Corporation), $556,976,600

Secteur : Informatique

Lawrence Ellison OracleEn deuxième place, Lawrence J. Ellison avec plus de $556 millions de dollars de rémunération. Président du groupe informatique Oracle depuis 32 ans. M. Ellison aura en particulier réalisé une plus-value de $543 millions de dollars grâce aux 36 millions de stock options qu’il aura reçu pour l’exercice 2008. A noter que le dirigeant possède encore près de 33 millions de stock options dans son portefeuille.

#03 : Ray R. Irani (Occidental Petroleum Corporation), $222,639,705

Secteur : Pétrole

Ray Irani Occidental Petroleum CorporationBien que les deux premières places du classement soient trustées par un financier et un informaticien, l’ensemble du classement 2008 peut être résumé en quelques mots : le pétrole, cela rapporte. C’est ce que Ray R. Irani nous démontre, premier du classement chez les pétroliers, avec plus de 222 millions de dollars de rémunération, dont 184 millions générés à travers l’exercice de stock options.

Pour la petite histoire, une rémunération aussi élevée aura nécessité une attention particulière de la part des conseillers fiscaux : les actionnaires auront dû débourser l’équivalent de 400,000 dollars pour permettre à leur dirigeant d’empocher une telle somme.

#04 : John B. Hess (Hess Corporation), $159,566,940

Secteur : Pétrole

john Hess Hess CorporationJohn B. Hess a eu le bonheur de profiter de la bulle spéculative ayant entouré le secteur pétrolier grâce à ses centaines de milliers de stock options.

Sur les deux dernières années, M. Hess aura engrangé plus de 191 millions de dollars de gains grâce aux stock options et actions qui lui auront été distribuées.

#05 : Michael D. Watford (Ultra Petroleum Corp.), $116,929,392

Secteur : Pétrole

Ultra PetroleumContinuons sur la lancée des rois du pétrole avec Michael D. Watford, dont le salaire de base n’était que de 600,000 dollars l’an dernier. Heureusement, ses deux millions de stock options lui auront permis de remporter près de 117 millions de dollars. A noter que M. Watford possède un million de stock options qu’il n’a pas encore exercé.

Au 31 décembre 2008, M. Watford possédait 63% des actions jusqu’ici distribuées aux dirigeants et employés.

#06 : Aubrey K. McClendon (Chesapeake Energy Corporation), $114,286,867

Secteur : Pétrole

Aubrey McClendonAubrey K. McClendon aura reçu pour le compte de l’exercice 2008 un bonus de 80 millions de dollars. Malgré un prix de l’action en baisse de 40% sur l’année, le versement du bonus s’inscrit dans le programme de participation voulu par le créateur de la compagnie, et ces indemnités devraient être réinvesties dans des programmes de forage de Chesapeake.

A noter que le dirigeant américain aura dû se séparer de près de 30 millions d’actions en 2008 suite à des appels de marge.

#07 : Bob R. Simpson (XTO Energy Inc.), $103,485,972

Secteur : Pétrole

bob simpson XTO EnergyDernier du club des 100, Bob R. Simpson est aussi le dirigeant qui aura reçu le salaire de base le plus élevé chez ses confrères du secteur pétrolier (1,6 millions de dollars). Au cours des trois dernières années, le dirigeant de XTO Energy aura reçu au total 96,5 millions de dollars sous forme de bonus. Sur la même période, les stocks options qui lui ont été attribuées lui ont permis de générer au total des gains avoisinant les 133 millions de dollars, dont 68 millions rien qu’en 2008.

#08 : Mark G. Papa (EOG Resources, Inc.), $90,471,784

Secteur : Pétrole

Mark Papa EOG ResourcesHuitième du classement 2008, Mark G. Papa aura gagné légèrement plus en termes de stock options que son confrère M. Simpson, engrangeant près de 69,6 millions de dollars au total.

M. Papa aura par ailleurs reçu près de 18 millions de dollars sous forme d’actions l’année dernière.

#09 : Eugene M. Isenberg (Nabors Industries Ltd.), $79,333,079

Secteur : Pétrole

nabors isenberg nabors industriesDernier des rois du pétrole dans le top 10 des dirigeants américains les mieux payés, Eugene M. Isenberg aura reçu un bonus de 59 millions de dollars, soit les trois quarts de ses indemnités totales, et ce malgré une action en baisse de 56% sur l’année. Une telle performance a été rendue possible grâce à des provisions passées depuis que M. Isenberg a rejoint la compagnie en 1987.

A cela s’ajoutent près de 20 millions de dollars de gains suite à des distributions d’actions.

#10 : Michael S. Jeffries (Abercrombie & Fitch Co.), $71,795,744

Secteur : Mode

Michael Jeffries Abercrombie & fitchDernier du top 10 mais pas des plus à plaindre en général, Michael S. Jeffries, véritable vétéran de la marque de vêtements Abercrombie & Fitch qu’il aura rejoint il y a bientôt 17 ans, aura notamment reçu un bonus de 6 millions de dollars rien que pour l’inciter à rester à la tête de la marque, et 2 millions de dollars d’ « à-cotés » notamment pour entretenir son avion personnel.

Sur les près de 72 millions de dollars perçus au total, 86% proviennent de l’exercice de stock options et de la distribution d’actions.

En savoir plus

Vous souhaitez en savoir plus et consulter l’intégralité du rapport émis par The Corporate Library ? Rendez-vous à cette adresse afin de télécharger le rapport complet.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actualités | Tags : , | 5 commentaires

(5) commentaires

  1. J’ai comme un air de degout là…

  2. À vomir…

  3. Je vais m’acheter une pompe à pétrole, je reviens…

  4. @ Heroow & Ced : Un classement français serait certainement intéressant en comparaison. Des indications sont données ici : http://economiemagazine.fr/politique/les-remunerations-des-dirigeants-rapport-houillon

    @ Skoua : Pour une fois que le classement n’est pas trusté par les rois de la finance !

  5. C’est vraiment plus possible des salaires pareil, espérons que ça change un jour

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *