Very Last Room, réserver une chambre d’hôtel à la dernière minute

verylastroom

http://nihaofilms.com/?solomjanastrixa=como-conocer-nueva-gente&fca=49 La noirceur de la nuit s’abat sur vous, tandis que votre dulcinée s’enquiert de l’endroit où Morphée vous accueillera tous deux. Moment de flottement. Entre pingrerie et empressement, vous avez tout simplement oublié de réserver une chambre en ville. La maigre épaisseur de votre portefeuille ne risque cependant pas de vous faire faire une folie. L’application Very Last Room peut alors vous sauver.

http://lespetitsos.be/?prostitytka=rencontre-plus-50-ans&4a8=59 « Plus le temps passe, moins tu payes !»

Son principe est simple : plus le temps passe, plus le coût d’une chambre d’hôtel baisse. Les prix chutent, dans une interface claire, seconde après seconde, jusqu’à 2h du matin, et les réductions peuvent aller jusqu’à -70% du prix d’origine. La primauté est donnée à la fraîcheur, aucune réservation n’étant possible pour le lendemain. De quoi combler les utilisateurs en quête d’un bon plan de dernière minute, et les hôteliers à la recherche d’un remplissage optimisé pour le soir-même.

Cette start-up marseillaise fondée à l’été 2011 par Nicolas Salin et Sébastien Houzé n’est pas le fruit du hasard, les deux compères ayant travaillé par le passé sur Hotel!, l’une des premières applications destinée à la réservation d’hôtels sur iPhone. Lancée fin 2009, celle-ci avait comptabilisé près de 150 000 téléchargements.

Avant même son lancement officiel, sa cousine éloignée Very Last Room avait déjà attiré près de 150 hôtels partenaires, impatients d’optimiser leurs réservations. Les principales villes sont aujourd’hui disponibles, de Paris à Marseille, en passant par Nice, Lyon, Toulouse, Strasbourg ou Nantes. Les hôtels répertoriés vont des 2 étoiles aux 5 étoiles, et font partie de petites et moyennes chaînes hôtelières. Priorité est donnée au développement des partenariats avec de nouveaux hôtels et à l’expansion nationale (villes de plus faible envergure) et internationale.

Les réservations sur mobile ne représentent encore que 2,5% des réservations en ligne, mais devraient être promises à un bel avenir, smartphonoïsation de la société oblige. En se focalisant sur un acheteur unique, Very Last Room incarne également une alternative intéressante face à la ribambelle de prix cassés offerts par les sites d’achats groupés.

L’application est disponible gratuitement sur iPhone & Android.

Pour en savoir plus : VeryLastRoom.com

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à calvarrasa de abajo agencia de citas nous contacter.

Catégories : Actualités, Entreprises, Start-up | Tags : , | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *