Les sociétés d’affacturage se développent en France | Economie Magazine

Les sociétés d’affacturage se développent en France

Après les inextricables problématiques liées à l’imposition et aux cotisations sociales, les besoins en fonds de roulement sont probablement en tête de liste des calvaires endurés par les entreprises. Qui dit « fonds de roulement » dit souvent « délais de paiements de la part des clients ». Pour contourner les aléas commerciaux et comptables, les sociétés d’affacturage, assez répandues dans les économies anglo-saxonnes, se développe en France. Comment fonctionnent-elles ?

Le principe est simple : laisser un intermédiaire se charger d’encaisser les factures de vos clients professionnels, tout en percevant de sa part les liquidités correspondantes au plus vite (généralement sous 48 heures). Votre trésorerie n’est ainsi plus affectée par les délais de paiement de vos clients, et vous pouvez vous concentrer sur le développement de votre société. L’affacturage est progressivement rentré dans les pratiques courantes des entreprises pour traiter les créances clients.

Selon l’Association Française des Sociétés Financières (ASF), ce sont près de 38.000 entreprises françaises qui ont pu l’an dernier gérer plus efficacement leurs encours, grâce à l’affacturage. Cela représente un marché de 27 milliards d’euros. Le gouvernement actuel réfléchit même au développement de cette pratique, à travers un cadre réglementaire plus favorable. C’est en tout cas l’objectif de la mission lancée par le Ministère de l’Economie et des Finances en octobre dernier. Il s’agit « de voir comment on pourrait contribuer au développement du marché de l’affacturage en France et permettre à de nouveaux acteurs de se positionner », affirmait récemment le cabinet de Pierre Moscovici.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actus, Eco | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *