Comment devenir professeur et diffuser son savoir, avec Leeaarn

leeaarn

chaumont petite annonce gay L’apprentissage est une quête de tout instant, qui ne s’arrête pas aux portails des écoles. Malheureusement, passées les dernières années scolaires, rares sont les possibilités d’augmenter encore ses connaissances et de se replonger dans l’univers des découvertes. Quant à la formation professionnelle, celle-ci comble rarement des aspirations purement personnelles. La jeune start-up Leeaarn propose donc aux internautes de partager leurs connaissances, en organisant des cours sur des sujets aussi variés que possible.

Menzel Jemil Devenir professeur, une nouvelle vocation numérique ?

Comment créer un business plan ? Comment écrire un livre et se faire publier ? Quelles sont les bases de la programmation pour devenir développeur ? Nous sommes bien loin des questionnements autour de Révolution Française ou de la dissection d’une souris en cours de biologie. C’est pourtant autour de ce genre de thèmes que sont construits les cours proposés sur Leeaarn. Chacun peut y créer une classe, de préférence autour d’une passion qui lui est propre, afin de la mettre en vente. Reste alors à diffuser son offre, à travers le bouche à oreille, les réseaux sociaux ou d’autres canaux publicitaires plus traditionnels. Une fois la classe terminée, l’enseignant novice que vous êtes perçoit ses revenus.

Chaque cours proposé sur Leeaarn a bien lieu dans la vie réelle, et est accompagné d’une fiche descriptive rappelant son contenu, les coordonnées et dates de celui-ci, ainsi qu’un rappel sur le parcours de son auteur. « L’échange a lieu physiquement, dans le monde réel, au sein d’une vraie classe, et peut avoir lieu dans un bar, dans une bibliothèque, en dehors des lieux traditionnels d’acquisition des connaissances », déclare Julien Combeau, co-fondateur du site. Le prix des places tourne généralement autour d’une vingtaine d’euros. Leeaarn prélève au passage une commission de 30% sur les ventes effectuées sur sa plateforme.

A noter également la possibilité de tester l’intérêt potentiel des internautes pour un cours, en les faisant voter. Une bonne façon d’appréhender la rentabilité que représenterait un cours pour vous ou le nombre de personnes susceptibles d’y participer.

Les fondateurs de Leeaarn, Julien Combeau et Hubert Boissi, auront patienté plus de six mois avant de lancer définitivement leur plateforme, en questionnant leur entourage et en affinant leur business model.

En savoir plus : Leeaarn.com

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à http://alicespringsmariage.com/?tampon=bar-rencontre-paris-15&1ea=67 nous contacter.

Catégories : Entreprises, Savoir, Start-up | 1 commentaire

Un commentaire

  1. Je monétise mes chambres sur internet sans être chambre d’hôte, je monétise mes récoltes de jardin sans etre fermier, je mets ma voiture en location sans être loueur, je mets mes outils de jardinage en location sans être loueur et je monétise mes connaissances sans être formateur….C’est la grande tendance du web….et des réseaux sociaux de pouvoir trouver la femme qui nous manque, le téléphone portable d’occasion qui nous manque, et maintenant le pro qui nous manque !
    C’est peut-être une bonne solution pour apprendre les bases du plombier du garagiste ou de l’artisan qui nous assassine à chaque facture.
    C’est aussi un risque de tomber sur un « professionnel » non certifié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *