Pixopolitan, ou comment décorer son intérieur avec une photo de ville

Pixopolitan, plateforme dédiée à a photo de villes

http://fchapelier.fr/?loringoskop=rencontre-femme-saint-denis&821=c8 Des ruelles obscures de Montmartre jusqu’aux allées sinueuses de Central Park, en passant par les frontons fatigués de la Havane, les grandes métropoles de ce monde possèdent des charmes à faire pâlir Dame Nature. S’il est vrai qu’aujourd’hui, grâce aux avancées formidables en matière de photographie, chacun peut se prendre, l’espace d’un flash, pour un Cartier-Bresson, un Man Ray ou un Capa en puissance, il n’en demeure pas moins que le résultat n’est jamais exactement à la hauteur des souvenirs, dont la beauté s’évapore malheureusement avec le temps. Pixopolitan tente de redonner des couleurs à votre salon ou votre chambre, avec l’impression de photographies de villes sur mesure.

http://mariejosesalgues-astrologue.fr/astrologie-couple Décorer son intérieur, entre souvenirs et photographes de talents

Il vous est possible, via le site, soit de choisir un cliché parmi l’ample catalogue déjà disponible, soit de lancer un appel d’offres afin de faire photographier, par des experts, un quartier pour lequel vous avez eu un coup de cœur. Dans ce cas, il convient alors de spécifier le lieu ou l’objet exact à photographier, ainsi que la spécificité artistique (noir et blanc, sépia etc). Plusieurs photographes se chargent alors du travail, proposant chacun cinq clichés. Si l’un d’eux vous satisfait et que vous souhaitez passer en phase d’impression, il ne reste plus qu’à choisir le type de support (toile ou aluminium) et le format (petit 30 x 45 cm, moyen 60 x 90 cm ou grand 100 x 150 cm). Les prix sont assez raisonnables, allant de 80 à 400 euros, selon le format et le degré de travail (photo déjà disponible ou appel d’offres). Enfin, pour tous ceux ayant connu les joies de l’accrochage, sachez que Pixopolitan propose également deux types de fixations (via des attaches adhésives ou via des barres d’accroche).

« Aujourd’hui, le marché de la photographie urbaine d’art, c’est 25% du marché de la photographie d’art, soit plus de 60 millions d’euros de chiffre d’affaires par an en France », Romain Barbet, co-fondateur de Pixopolitan

Lancé en octobre 2012 par Romain Barbet et Paul-Henri Blaiset, Pixopolitan peut compter sur la présence de plus de 300 artistes. Il est d’ailleurs fortement recommandé d’aller faire un tour sur le blog de la plateforme, afin d’en savoir plus sur ceux-ci et comprendre leur travail. Au total le site recense d’ores et déjà plus d’une centaine de villes, à travers un millier de photographies.

En savoir plus : Pixopolitan.com

Crédit image – « Falling Sun » par Vitaliano Vitali

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à Orléans nous contacter.

Catégories : Entreprises, Start-up | Tags : | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *