See Concept, produits d’optique innovants & Made in France

see concept

Et si les produits d’optique connaissaient une seconde révolution ? Force est de constater que la multiplication des plateformes de ventes en ligne signait déjà une bataille appréciable. Pourtant, quelques entrepreneurs fougueux, bien de chez nous, tentent, eux, de changer le monde des lunettes non pas par le canal de diffusion, mais bien en repensant les lunettes elles-mêmes. See Concept est l’une de ces courageuses start-ups. Interview avec l’un des fondateurs, Quentin Couturier.

Bonjour Quentin ! Pouvez-vous nous présenter See Concept ?

See Concept est une start-up que j’ai cofondée en septembre 2010 avec mes deux amis d’enfances : Xavier Aguera et Charles Brun. Nous créons des produits d’optique innovants, design et Made in France destinés à faciliter la vue au quotidien en apportant « La vue à portée de main ».

À l’origine, nous avons constaté que les plus de 40-45 ans passent leur temps à chercher leurs lunettes à chaque fois qu’ils ont quelque chose à lire ou à écrire. En faisant des recherches, nous avons appris que la presbytie (difficulté pour voir de près) concernait 30% de la population aujourd’hui, 40% en 2020 et potentiellement 100% d’entre nous car il s’agit d’un phénomène naturel et universel.

À ce jour, nous avons développé deux gammes de lunettes de lecture :
- See Up qui est « la première lunette de lecture en libre-service » destinée à être mis à disposition des personnes presbytes partout où il y a un besoin de lecture ou d’écriture : agences bancaires, postales, d’assurance, dans les hôtels et restaurants etc.
- See Home qui est notre gamme de lunette de lecture pour la maison. Plus qualitative, elle se décline en 12 couleurs et a été créée à la demande des utilisateurs du See Up désireux d’avoir cet « objet design et pratique » dans leur cuisine, salon, bureau pour tous les petits besoin de lecture du quotidien.

À terme, notre objectif est de devenir « le Swatch de la vision » en créant des produits d’optiques innovants, design et Made in France à des prix accessibles.

Nous développons actuellement de nouveaux produits qui seront présentés sur les salons Maison&Objet de Janvier 2013 et Septembre 2013.

Où peut-on retrouver les lunettes See Up pour le moment ? Quelles sont les réactions des responsables des établissements où vous essayer de les implanter ?

Après un an et demi d’activité, nous avons distribué plus de 12 000 See Up auprès de grands groupes comme la Société Générale, la GMF, le CIC, le Crédit Mutuel, le Crédit Coopératif etc.

Au départ, nous avons eu des difficultés à convaincre nos premiers clients. Le produit étant nouveau, les responsables des enseignes avaient besoin de se rassurer sur l’utilité du produit et l’image qu’il allait véhiculer.

Nous avons joué le jeu en faisant des études de terrain filmées au sein de leurs agences. Celles-ci se sont révélées très positives : les clients, les chargées d’accueil et les directeurs d’agences ont trouvé que le See Up était un « vrai service à la clientèle qui véhiculait une image de bienveillance, de transparence et qui permettait de faire gagner du temps à tout le monde. »

Par ailleurs nous avons distribués plus de 10 000 See Home en quatre mois dans 140 points de vente (boutiques de décoration, Concept-stores et opticiens) en France et à l’étranger.

Après avoir reçu de nombreuses demandes de particuliers, nous avons voulu simplement tester le marché en présentant une gamme plus colorée et plus qualitative au dernier salon Maison&Objet. Notre objectif était d’en vendre au moins 1 000 unités avant de se lancer sur le marché du Retail. Nous avons dépassé cet objectif en vendant 7 000 unités en 5 jours et avons été élu « Coup de cœur du salon » par le magazine Marie-Claire Maison sur plus de 2 000 exposants, c’était incroyable !

Quelques exemples de magasins distributeurs : Côté Maison (France), Centre Georges Pompidou (Paris), SMETS (Luxembourg et Bruxelle), Moma (Chicago), Beams (Japon) etc.

Comment est fabriqué le See Up ? Comment est-il proposé aux établissements ?

Lorsque la question du processus de production s’est posée, nous avons rencontré de nombreuses personnes pour nous faire conseiller. Tous nous ont suggéré de faire fabriquer nos produits en Asie à moindre coût.

Or nous étions dans une démarche plus responsable et voulions privilégier la qualité au coût de production. C’est dans cette logique que nous sommes allés rencontrer les acteurs de la lunetterie en France à Oyonnax (01), berceau de la lunette française. C’est aujourd’hui là-bas que l’intégralité de nos productions est réalisée, de plus dans une matière recyclable.

Par ailleurs, nous voulions avoir un impact social. C’est la raison pour laquelle nos produits sont assemblés et conditionnés par des personnes en situation de handicap au sein d’un ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail).

Tous ces éléments sont l’identité et les valeurs de notre entreprise qui séduisent également nos clients (B2B et grand public).

Comment vous est venue l’idée de See Up ? Combien de personnes travaillent autour du projet ? Quelles sont vos ambitions pour 2012 ?

L’idée est venue en observant les personnes presbytes passer leur temps à se plaindre de ne pas avoir accès à leurs lunettes. Personnellement ma mère me disait « Prête-moi tes yeux » à chaque fois qu’elle avait quelque chose à lire, cette phrase assez amusante a donné naissance à « La vue à portée de main ».

Nous avons débuté le développement à trois avec Charles et Xavier puis avons agrandi notre effectif au fil du temps. Aujourd’hui, nous sommes 8 personnes chez See Concept et avons permis la création d’une douzaine d’emplois indirects auprès de nos sous-traitants.

Notre ambition avec See Up est d’équiper l’ensemble des établissements à travers le monde dans lesquels le besoin de lecture ou d’écriture se fait sentir. Pour se faire, nous aimerions passer de 9 pays distributeurs à 15 d’ici fin 2012.

Avec See Home, notre ambition est de développer notre réseau de distributeur, en direct en France et via des distributeurs à l’étranger. Fin 2012, nous souhaitons compter 200 points de ventes en France et 5 pays distributeurs.

Et enfin, quels conseils auriez-vous à donner à de jeunes entrepreneurs désireux de se lancer eux-aussi à grande échelle ?

Pour mener son projet à bien il faut être passionné, déterminé, organisé et bien entouré.

Nous concernant, nous avons beaucoup appris des études terrains réalisées avant la création de la société. Elles nous ont permis de comprendre notre marché, d’améliorer notre solution et de construire nos arguments de vente.

Par ailleurs, nous avons participé à des prix qui nous ont permis de parfaire notre discours mais surtout de rencontrer des organismes comme Paris Initiatives Entreprises et le Moovjee qui nous ont beaucoup soutenus.

(See Concept : lauréat du Prix Innover Entreprendre 2010 ; Élu comme étant l’une des 5 plus belles start-up de ESCP-Europe au Made in ESCP de 2011 ; Lauréat du prix Graine de Boss en 2012 ; Lauréat du prix de l’export au Prix Moovjee 2012). Pour en savoir plus : See-Concept.com

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Entreprises, Interviews, Start-up | Tags : , | 1 commentaire

Un commentaire

  1. ou trouver sur Wattrelos vos lunettes

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *