La start-up Solve Media repousse les limites du Captcha en permettant de le monétiser

captcha solve media

Tout le monde connaît les captchas, ces vérifications anti-robots qui ont émergé sur le net, et qui nous imposent de recopier du texte avant d’accéder à une page plus ou moins sensible. Une compagnie a décidé de monétiser un des outils les plus ennuyeux de la toile.

http://armazemmemoria.com.br/?arestovichpikpik=blogs-sobre-namoro&d47=91 Du fastidieux à l’utile

Combien de fois vous êtes vous énervé(e) à recopier un texte illisible sur un site, en travers, pour accéder à des données ou pour prouver que vous étiez bien réel(le) ? Bien que les captchas soient utiles face à la présence de robots spammeurs, jusqu’ici peu de tentatives avaient été entreprises afin de les monétiser. Solve Media décide de rendre service aux webmasters, en incrustant de la publicité dans le système de vérification. Plus lisible, sûrement plus divertissante, elle sera donc également plus… rentable.

Car un des grands avantages du captcha, c’est que celui-ci concentre toute l’attention de l’utilisateur, sur un espace réduit. Pourquoi ne pas en profiter alors, en demandant à l’internaute de recopier le texte présent dans une publicité qui lui est proposée ? La plupart du temps, la solution proposée par Solve Media consiste à recopier un slogan publicitaire contenu entre parenthèses. Toyota, Microsoft, Expedia, Gilt Group, Universal Pictures et Dr Pepper ont d’ores et déjà été séduits par ce nouveau canal publicitaire.

Solve Media met sa technologie à disposition des éditeurs web, que ceux-ci soient issus du monde des forums, des blogs ou des plateformes CMS traditionnelles. Selon une étude publiée par la Wharton Business School, le système appelé Type-In permet de multiplier par 12 les chances de se souvenir de la marque visualisée, en comparaison avec les publicités habituelles auxquelles les internautes ne prêtent qu’une attention limitée.

A la tête de la compagnie, l’on retrouve Ari Jacoby, ancien co-fondateur de VoiceStar et ex-consultant B2B chez Google. « Les publicités tendent à devenir de plus en plus grandes et lourdes, alors même que l’attention qui leur est prêtée diminue », souligne le CEO de cette start-up.

Chaque remplissage du captcha développé par Solve Media est facturé entre $25c et $50c à l’annonceur, tandis que la compagnie partage pour moitié ses revenus avec les éditeurs.

http://savmac.com/?samotniy=site-de-rencontre-haut-rhin-gratuit&296=66 Le captcha de Solve Media, en images

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à dole rencontres gays nous contacter.

Catégories : Entreprises, Start-up | Tags : , | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *