Swype & la fin du tapotement sur téléphone mobile

Swype sur téléphone

Il faut le voir pour le croire. Depuis plus d’un an, une start-up de Seattle s’efforce de changer la façon dont nous écrivons nos messages avec nos téléphones portables. Désormais, vous pourrez aussi glisser vos doigts sur votre écran, sans tapoter. Et l’utopie est en passe de se concrétiser, puisque Swype vient tout juste de se frayer un chemin sur le dernier Samsung Omnia II.

Swype en quelques mots

Plutôt que de maîtriser totalement la technique de l’aigle qui consiste à appuyer frénétiquement sur son clavier virtuel à l’aide de ses pouces, Swype vous propose de ne plus lever votre doigt ou votre stylet et de le laisser glisser de lettre en lettre. Le mot que vous avez en tête est déduit du chemin que votre doigt emprunte, à l’aide d’un puissant algorithme breveté et d’une base de données contenant des dizaines de milliers de mots (et donc de chemins possibles).

Swype s’élève finalement comme une façon élégante d’accélérer l’écriture des messages (la start-up se targue de pouvoir monter jusqu’à 50 mots par minute) tout en diminuant les typos, particulièrement fréquentes sur des claviers virtuels. L’autre avantage de la technologie est qu’elle possède une plus grande tolérance vis-à-vis de vos imprécisions lors de votre chemin, chose que l’écriture traditionnelle ne permet pas. Et quand bien même vous feriez une faute (disons que vous écriviez « freind » au lieu de « friend »), l’algorithme corrigera le tir.

A vrai dire, le seul concurrent de cette technologie en termes de précision et de rapidité reste le clavier physique traditionnel. A noter qu’à terme, Swype ne devrait pas être limité simplement aux téléphones mais pourrait être étendu aux tablets, aux consoles de jeux, aux écrans virtuels etc. Pour l’instant, la technologie reste cependant limitée aux claviers qwerty et à la langue de Shakespeare.

Derrière Swype

Pour la petite histoire, Swype n’est pas né de l’imagination de néophytes en la matière, mais des efforts de ses créateurs Cliff Kushler (co-inventeur de la technologie de saisie intuitive T9, laquelle équipe aujourd’hui plus de 4 milliards de téléphones à travers le monde) et Randy Marsden (développeur du logiciel de clavier virtuel pour Microsoft Windows, installé sur près de 500 millions de copies aujourd’hui).

Par ailleurs, la jeune start-up de Seattle a annoncé le 15 décembre 2009 qu’elle venait de lever $5.6 millions de dollars supplémentaires auprès de ses investisseurs (Nokia Growth Partners, Samsung Ventures America, Benaroya Capitol) afin de poursuivre son développement.

En savoir plus

Vous souhaitez en savoir plus sur Swype ? Allez consulter l’histoire de la start-up directement sur son site, et n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux nombreuses vidéos montrant la technologie en action. En attendant, en voici une pour la route !

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Entreprises, Start-up | Tags : , , , , | 2 commentaires

(2) commentaires

  1. C’est vraiment pas mal ;)

  2. Un concept intéressant notamment de par ses possibilité de correction simultanée. Reste à voir si coté vitesse le gain est réellement perceptible.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *