Grubwithus, ou comment réserver un restaurant avec de parfaits inconnus

grubwithus restaurant

Jamais manger une côte de porc n’aura été un acte aussi technologique qu’aujourd’hui. Tandis que les bons vieux annuaires et guides papier s’empoussièrent chez mémé, les sites Internet rivalisent d’originalité pour surfer sur nos sucs gastriques. Dernier concept en date : Grubwithus. Ou comment se retrouver à une table avec des inconnus, pour peu que le tarif soit intéressant.

Guide des restaurants, restaurants basses calories, outils de réservations en ligne…

La liste des services déployés pour satisfaire notre appétit via la toile donne simplement le tournis. L’on pourra citer la star des outils de réservation en ligne Seamless, l’art de trouver un plat mijoté chez ses voisins avec Super-Marmite, le moteur de recherche pour des restaurants basses calories grâce à ThinDish…Grubwithus, littéralement « viens bouffer avec nous », propose tout simplement à des inconnus de se réunir dans un restaurant branchouille d’une grande ville américaine.

Les tables réunissent en général 3 à 5 convives, et sont annoncées quelques jours à l’avance. Un simple clic suffit pour s’inviter. Les tarifs sont gentiment progressifs (le cinquième qui s’invite paie un dollar de plus que le quatrième, qui lui-même aura payé un dollar de plus que le troisième etc.). Enorme avantage pour les Don Juans affamés : les photos des convives sont disponibles lors de la réservation. Grubwithus semble d’ailleurs plutôt appréciée de la gente féminine, et le site en joue malicieusement, mettant en scène ses plus belles nymphes.

Derrière le concept, Daishin Sugano et Eddy Lu expliquent que c’est en déménageant à Chicago en 2010 que l’idée leur est venue. Devant la difficulté d’établir de nouvelles relations autre part que dans des clubs ou des bars, avec la superficialité et le coût que cela signifie, les deux créateurs décidèrent de joindre l’utile à l’agréable, en exploitant leur passion pour la découverte de nouveaux restaurants. Chicago et San Francisco furent les premières villes cibles, avant d’être rejoints par New York. Près d’une vingtaine d’employés les ont suivis dans l’aventure.

A l’heure où la plupart des communications et rencontres sont dématérialisées, des concepts ancestraux tels que Grubwithus semblent donc avoir bel et bien leur place, si tant est qu’ils revêtent une once de modernité. La preuve : plus de 10.000 personnes ont régalé leur panse grâce au site, tout en élargissant leur cercle d’amis. Grubwithus se rémunère sur l’organisation des repas, en partenariat avec les restaurants choisis. Autre preuve de l’engouement qu’elle suscite, la jeune start-up américaine a réussi à lever près de 1,6 millions de dollars auprès d’Andreessen Horowitz et First Round Capital.

En attendant l’arrivée d’un tel service en France, afin de déguster des pieds de porc avec un mannequin franco-brésilien :
- Grubwithus, pour manger avec des gens très sympas.
- Super-Marmite, pour manger des popotes faites par des gens très sympas.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Entreprises, Start-up | Tags : | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *