94wines & la réinvention du marché du vin

94wines sur le marché du vin

La start-up hollandaise 94wines s’apprête à faire sa mini-révolution dans le secteur du vin, en y injectant une dose supplémentaire de technologie et quelques ficelles marketing : il vous sera désormais possible de choisir votre bouteille de vin en fonction d’un chiffre et d’une couleur, et de personnaliser le tout selon vos envies. Peu importe le cépage ou le cru, ce qui importe, c’est le goût du consommateur. Sacrilège ou véritable concept ?

http://magnitude6.ca/?tartaruru=sexe-rencontre-sur-la-teste-de-buch&9a7=25 Des bouteilles personnalisées, qui font passer le cépage au second-plan

La place grandissante de la technologie dans l’élaboration et la vente de vin n’est pas nouvelle, en témoigne l’arrivée d’Aromicon, un moteur de recherche particulièrement élaboré et interactif qui vous permettra de cerner un peu plus la richesse des différents vins.

Mais jusque là, rien de très polémique, l’initiative d’Aromicon visant simplement à renforcer l’information du consommateur. 94wines franchit en revanche un nouveau cap en s’affranchissant de certaines règles traditionnelles dans le monde du vin, en particulier celle qui consistait à choisir un vin selon son cépage, son cru, son producteur, sa réputation, ou son histoire.

Ce qui compte désormais, c’est le consommateur-utilisateur. Le vin viendra après. Chaque internaute a la possibilité de se créer une identité virtuelle (WineID) : en répondant à une série de 6 questions, qui n’ont a priori rien à voir avec le vin, 94wines vous recommandera une série de bouteilles, lesquelles sont identifiables par un numéro, une couleur…et un surnom. Libre à vous ensuite d’aller creuser les recoins de la fiche de description pour comprendre de quels cépages et région il s’agit exactement, bien que rien ne vous y pousse sérieusement.

badoo namoro amizade Découverte des vins, grâce à la technologie

Aromicon et 94wines dessinent deux voies intéressantes pour les amateurs et consommateurs néophytes. Autant la première solution vous donne la possibilité de vous renseigner davantage, voire de vous conforter dans un choix et de vous faire rêver quelques secondes à travers ses animations. Autant l’initiative de 94wines est de casser le mur de l’ignorance auquel font face de nombreux consommateurs hésitant face à l’achat d’une bouteille de vin : le public visé n’a nullement besoin de posséder une quelconque connaissance en matière d’ambroisie, quitte à réduire l’achat d’une bouteille de vin à un vulgaire acte de consommation. De quoi remplir sa cave à vin de bouteilles parfaitement inconnues.

L’imagination de la start-up hollandaise à l’affiche aujourd’hui va plus loin. Le WineID, ce fameux passeport virtuel, peut aussi être communiqué à vos amis, lesquels pourront alors vous offrir une bouteille en fonction de vos goûts. Cette stratégie de l’élargissement des possibles n’est d’ailleurs pas encore poussée à son maximum : on ne retrouve pas encore les fameuses ficelles appliquées par certains e-commerçants sur les fiches produits (« les internautes qui ont acheté tel produit ont également acheté tel produit »).

Mais qu’à cela ne tienne, 94wines a décidé de jouer également la carte de la réalité et de la personnalisation augmentée. C’est le cas grâce aux QR codes, ces sortes de code-barres pour curiositifs que l’on retrouve sur certains produits et qui, une fois lus, permettent de lancer une application. Vous souhaitez offrir une bouteille à un ami et lui laisser un message ? Pas de problème, lors de l’achat, vous pourrez lui écrire quelques mots, laisser une image ou mettre une vidéo en ligne, que votre ami pourra retrouver en lisant le QR code, soit à l’aide d’une application pour téléphone, soit en se rendant sur 94wines.

A noter que 94wines est également présent sur iPhone, non seulement à travers son application permettant de lire les fameux QR codes, mais aussi pour vous permettre de créer votre WineID ou pour découvrir les nouveaux « produits » du site.

detachedly Sacrilège ou réalisme ?

Les producteurs de vin sont confrontés à un dilemme récurrent : démocratiser la consommation, faire découvrir les goûts, et s’affranchir des carcans d’un certain élitisme par la consommation. Quitte à constater l’arrivée d’initiatives très poussées comme celles de 94wines, mais qui dans le fond, ne sont pas si étranges dans d’autres secteurs.

Le fait de reléguer l’information traditionnelle du produit (cépage, cru, producteur) au second-plan car trop obscure peut être un mal pour un bien. Personne ne s’offusque de voir Porsche, Peugeot, Ferrari ou Mercedes désigner leurs voitures par de simple numéros ou par des chiffres – même si le rapport à la marque est évidemment très fort. La standardisation des appellations peut être conçue comme un moyen de faciliter l’identification. Une fois le produit plus facilement identifié et reconnaissable, le consommateur devient plus enclin à découvrir ce qui se cache derrière les appellations. Aux producteurs de ne pas laisser la standardisation tuer l’histoire de leur marque, et leur richesse.

Economie Magazine est un site d’information grand public né en 2009, traitant de l’actualité économique, politique et entrepreuneriale française et mondiale. Pour de plus amples informations, pour des demandes de partenariat, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Entreprises, Start-up | Tags : , | 4 commentaires

(4) commentaires

  1. j’adore le concept !

    notamment pour faire des cadeaux !

  2. Je trouve le concept vraiment intéressant. Evidemment il y a des traditions très anciennes bousculées par ce type de nouveauté, cependant le renouvellement des genres peut être bénéfique. Le monde du vin est fort opaque à qui n’y connait pas grand chose, et de telles initiatives pourrait changer cela.
    Je suis curieuse, en tous cas, de goûter ces 94vins-là!

  3. Intéressant, il faut voir ce que ça peut donner…

  4. jadooooooooore cette bouteille de vin!!

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *