Archives de la catégorie : Actualités

Dan Ariely : C’est (vraiment) moi qui décide (Ed. Flammarion)

dan ariely en conférence

« Pourquoi s’engage-t-on si souvent à suivre un régime, et oublie-t-on cette promesse sitôt le dessert commandé ? Pourquoi se sent-on mieux guéri par un cachet d’aspirine à 50 centimes qu’avec un cachet à 5 centimes ? » A travers C’est (vraiment) moi qui décide, Dan Ariely s’intéresse aux petites décisions du quotidien, et à ce curieux mélange d’instinct, de manipulations discrètes et d’auto-persuasion qui les sous-tend. Un cheminement psychologique parfaitement connu des scientifiques et surtout des entreprises, qui ont intégré les variables de l’âme humaine à leurs techniques de ventes.


L’économie du Brésil en forme, les marchés brésiliens en berne

Economie du brésil

Quel paradoxe économique frappe actuellement le Brésil ? Le pays jouit d’une croissance économique à faire pâlir n’importe quel européen (1% pour 2012, 3,5% et 4% prévus pour 2013 et 2014 selon le Fonds Monétaire International), et son taux de chômage atteint à peine 5,8% en avril selon l’Institut Brésilien de Géographie et Statistiques (IBGE). Le pays peut se targuer d’être déjà devenu la sixième économie du monde, avec un PIB dépassant les $2,400 milliards. Mais depuis le début de l’année, l’indice phare de la place, l’Ibovespa, est en recul de 7,5%. Les marchés boursiers, influencés par leurs anticipations, traduisent donc une réalité économique peut être moins glorieuse que ce que ne veulent bien laisser paraître les statistiques officielles.


Les problèmes d’infrastructures ralentissent encore l’économie indonésienne

Centre ville de Jakarta, une économie asiatique en plein boom

Avec 6,3% de croissance du PIB en 2012, l’Indonésie incarne l’une des économies les plus dynamiques du G20. Mais le développement rapide du pays n’affecte pas toutes les régions de manière égale. Les problèmes d’infrastructures sont encore légion dans l’archipel et freinent les investissements étrangers. Malgré sa modernité, Jakarta est par exemple une capitale asiatique manquant cruellement d’un réseau de transports publics décent. Dans cette jeune démocratie, vivifiée par le départ du dictateur Suharto en 1998 mais encore ralentie par la bureaucratie et la corruption, le véritable défi n’est pas tant la planification que la concrétisation des projets publics.


Jean-Pierre Gaudard : La fin du salariat (Ed. François Bourin)

La fin du salaria est-elle proche ?

Dans une société fragilisée par quarante ans de crise économique, lassée par l’impuissance politique et bouleversée par les aspirations portées par les nouvelles générations, plus indépendantes, plus égoïstes, le salariat, en tant que système économique et social, peine à résister. L’une des manifestations les plus criantes de ce constat est la montée en puissance des free-lance, ces entrepreneurs se lançant à leur compte, sous diverses formes, et qui ont profondément changé notre idée de l’emploi. Ne serait-ce qu’en France, depuis la création du dispositif en 2011, plus d’un million de personnes se sont déjà échappées des portes du salariat pour lancer leur auto-entreprise.


A quoi ressembleront nos objets du quotidien dans 100 ans ?

100 ans plus tard, par Maico Akiba

S’il est une chose qui frappe les utilisateurs de haute technologie, outre leur puissance, c’est leur capacité à tomber dans l’oubli après quelques années, voire à basculer dans la ringardise. Cette obsolescence programmée, tant au niveau de la mode qu’au niveau du fonctionnement, une artiste japonaise, Maico Akiba, a décidé de la mettre en valeur. A travers sa collection de clichés intitulée « 100 ans plus tard », on découvre une flopée d’ordinateurs, d’appareils photographiques, de vêtements et autres objets du quotidien rongés par la rouille ou envahis par la moisissure.


10 livres sur l’analyse démographique

demographie

Les étudiants en classes préparatoires économiques le savent bien : l’étude de la démographie est l’un des premiers chapitres de l’analyse économique et historique des sociétés contemporaines, bien avant la révolution industrielle ou le rôle de l’Etat. Taux de fécondité, mouvement des populations, freins au développement, malthusianisme, politiques d’immigrations, chômage géographique… La démographie est en amont et en aval de nombreuses politiques économiques. Voici donc une sélection de 10 livres sur l’analyse démographique, afin de parfaire vos connaissances en la matière.


Chris Anderson : La longue traîne – Quand vendre moins, c’est vendre plus (Ed. Flammarion)

longue-traine

Quel est donc le secret des grandes plateformes de ventes en ligne ? Comment sont-elles arrivées à dégager des chiffres d’affaires en milliards de dollars, sans même être passées par la traditionnelle case « vente réelle » ? Quid du business model d’Amazon, de Rhapsody ou de Netflix ? Le secret qui les sous-tend n’en est pourtant pas un, à tel point que Chris Anderson s’est fait un plaisir d’y consacrer une grande partie de ses articles au cours des années 2000, afin de le vulgariser auprès du grand public. En théorisant le phénomène de « Longue traîne », ce journaliste américain a montré à quel point les ventes en petites unités faisaient les grandes rivières.


Malgré la crise politique, l’Italie peut compter sur un excédent primaire et des taux d’emprunt en baisse

La situation dans laquelle se sont empêtrés les hommes politiques italiens et, à travers leurs bulletins de vote, les Italiens eux-mêmes, pouvait générer quelques inquiétudes. La réélection de Giorgio Napolitano à la présidence a néanmoins apaisé les tensions les plus immédiates, et suscité l’espoir d’une grande coalition, condition sine qua non pour que le pays puisse appliquer convenablement ses réformes. L’ancien député communiste, aujourd’hui âgé de 87 ans, n’a cependant pas hésité à menacer les grands électeurs de démission si les diverses forces politiques du paysage italien n’arrive à faire émerger une majorité claire aux deux chambres du Parlement. Preuve de la bonne réception de la nouvelle par les marchés, l’indice phare de l’Italie, le FTSEMIB, a augmenté de 6.5% depuis son niveau de clôture jeudi dernier.


Michael Lewis : Boomerang – Europe : voyage dans le nouveau tiers-monde (Ed. Sonatine)

Grèce en faillite, Islande en déni

Des tonnes et des tonnes de dettes. Après le basculement planétaire dû à l’éclatement de la bulle des subprimes, l’économie occidentale est aujourd’hui engluée dans une interminable crise des dettes souveraines. L’Islande, la Grèce, le Portugal, l’Italie, l’Espagne, la plupart des économies les plus faibles d’Europe se bousculent au portillon des Etats déclarés en faillite ou en manque de liquidités. Rares furent les cassandres à viser juste, en annonçant avec précision les deux crises. Michael Lewis, auteur fameux depuis la publication de l’inoubliable Liar’s poker, effectue désormais un périple au pays des économies cassées, à travers son dernier ouvrage, Boomerang.


L’Arbre à Vent, ou la récupération des énergies cinétiques

arbre-a-vent

Energie solaire, énergie cinétique, énergie géothermique… Tandis que les matières premières fossiles sont de plus en plus critiquées et que le réchauffement climatique s’est définitivement installé dans les débats de société, les startups rivalisent d’idées pour créer les technologies de demain. Le défi sera de produire une énergie aussi éloignée que possible de la production de gaz à effet de serre. Le dieu Eole semble posséder certaines vertus que New Wind, entreprise spécialisée dans la récupération des énergies cinétique, compte bien exploiter à travers son Arbre à Vent.


10 livres sur le commerce équitable

Une banane issue du commerce équitable, qu'est-ce que cela représente ?

Café équitable, producteurs organisés en coopératives, coton, banane, matières premières, spéculation, altermondialisme… Autant de mots qui vous semblent encore flous ? Le commerce équitable est peut être l’une des plus belles aventures que l’économie nous ait permis de connaître ces dernières années, en remettant l’individu au centre des échanges. Découvrez une sélection de 10 livres sur le commerce équitable.


Judith Benhamou-Huet : Les artistes ont toujours aimé l’argent (Ed. Grasset)

Faire fortune en tant qu'artiste, un dessein étrange ?

Le risque de la toile de plus. Fine frontière sur laquelle se balade la main de l’artiste, parfois tenté par l’or qui découle de ses mains, aussitôt ravisé par l’exclusivité détachée de toute considération financière que commande son don. A partir de quelle somme, de quelle quantité de production se travestit le génie ? Quels rapports entretiennent les artistes vis-à-vis de l’argent ? Judith Benhamou-Huet, véritable experte du marché de l’art, livre dans son dernier ouvrage un éclaircissement précieux.


← Articles plus anciens

Articles plus récents →